IMG_3521.JPG

Charlotte

     Il y a des objets, des endroits, des odeurs, qui vous renvoient directement à un souvenir. Pour moi, le prénom Charlotte me rappelle un moment et un objet que je n'oublierai pas.

 

Charlotte, c'est l'histoire d'une jeunesse que l'on a coupé au vif.

C'est une fille que l'on a privé d'être femme.

C'est une peintre qui peignait sa vie.

C'est une artiste qui a peint plus de 1300 gouaches.

Et c'est comme une mère, qu'elle confia avant de mourir son oeuvre, l'histoire de toute sa vie à son médecin.

 

J'ai découvert Charlotte Salomon dans le roman de David Foenkinos lorsque j'étais étudiante. De tous les romans que j'ai pu lire pendant cette période, Charlotte est celui qui m'a le plus touché. C'est le livre que j'emmenais partout avec moi, qui a vécu mille anecdotes à mes côtés, que j'ouvrais dès que j'avais deux minutes à lui consacrer. Les années ont passé et Charlotte est devenue ce souvenir me rappelant les longs trajets que j'effectuais lorsque j'étais étudiante. Il y a quelques jours, mes yeux se sont posés sur ce livre que j'ai tant transporté, alors que j'étais en train de réaliser le patron d'un cabas. Le cabas qui était greffé à mon épaule pendant mes études, cet objet qui contenait toute ma vie. Heureux hasard ?

CHARLOTTE_edited.jpg